Winter is coming...
Oui c'était facile mais tentant! Voilà fraîchement dans les bacs le dernier Insomnium "Winter's gate" et il ne m'a pas fallu attendre longtemps pour l'écouter.
Insomnium est l'un des rares groupes qui en plus de quinze ans de carrière qui n'a jamais fait un seul faux pas. Mais avoir une telle réputation n'a pas forcément que des avantages, en effet, d'un tel groupe, nous attendons indéniablement un nouvel album de qualité au moins égale aux précédents, voire encore mieux! Un lourd défi à relever, sachant que jusqu'à présent rien, pas un seul morceau n'est à exclure de la set-list des 6 premiers opus.
Cet nouvel album est osé, un pari risqué: un album - une unique composition de 40 minutes. Oui vu comme ça, ça peut faire un peu peur, voire prétentieux de leur part et honnêtement on ne savait pas trop à quoi s'attendre.
Faisons un topo volontairement restreint, vous le dévoiler romprait le charme. Le morceau se compose en 7 principales parties, mais la transition entre chaque est harmonieuse et on se laisse glisser au son des divers riffs qui la compose. Aussi bien envoutant par son côté doom/mélodique, fort par son death explosif, et un chant puisssant, rien n'est laissé au hasard! Cette composition est simplement une ode à la musique! Transcandeant de bout en bout... on ne réalise même pas que les 40 minutes sont passées... On vérifie le temps, croyant à une farce et pourtant c'est bien le temps écoulé. Comme si un trou noir c'était créé dans l'espace-temps nous emmenant avec la musique et nous ramenait sur terre à la dernière note...
Cet album est magique, et à l'instar des précédents ne déroge pas à leur prouesse technique et originalité de leur création.
C'est opus est pour l'instant de loin l'album phare et immanquable de cette année.