Vive le low cost! En effet, cela m'a permis y'a quelques mois de faire une escapade à coût modique à Bristol, et le week-end dernier à Belgrade.
Ne nous mentons pas, Belgrade est une ville qui a un lourd passé, et les traces sont encore présentes. En effet, certains quartiers à la limite de l'abandon et d'autres semblant être en plein milieu de leur reconstruction mais laissant l'impression que jamais ils ne seront fini. D'autres quartiers beaucoup plus clinquant, en juxtaposition avec ses quartiers peu attrayant fait naître un sentiment de confusion. On ne saurait décrire cette ville. Parfois on aurait envie de s’émerveiller mais quelques rues plus loin, on retombe dans une facette plus sombre de la ville.
Cependant bien que ces aspects parfois peu engageant soit présents, la ville est animée. Les gens sont présents , ils aiment vivre, prendre leur temps en passantde longs moments à siroter un café turc et fumer. Cela rappelle un peu le cliché français d'il y'a quelques années où l'on avait encore la possibilité de fumer, et squatter sans modération les terrasses de café.
Ce contraste de passivité avec une ville qui se veut dynamique, fait étrange sensation. Je ne saurai dire si il existe un profond sentiment d'appartenance, et une fierté locale... Je suppose qu'il y'en a une, mais tout est paradoxe. Du moins en surface.
Ai-je aimé la ville, dans un sens oui, c'était très agréable le temps de week-end malgré le côté morne de certains quartiers, ils sont cependant compensés par la présence de petites commerces typiques ou encore de marchés.
De plus Belgrade est très accessible, contrairement à la Croatie qui profite de sa popularité , les prix restent plus raisonnable. Une pinte de bière locale variera autour d'un euro. Si on veut se faire plaisir le soir, pour un bon resto avec un plat principal et une boisson il faudra compter entre 7 et 10 euros par personne. Faites attention aux portions dans les restaurants, elles sont très copieuses. Le café, plus souvent grande tasse de café turc aux environs de 90 cents. Pour les fumeurs, c'est la fête, les paquets sont en moyenne de deux euros... et on peut fumer pratiquement partout... Pour les allergiques par contre, ça sera l'enfer pour vous!
N'hésitez pas à vous engager dans les quartiers, en dehors des rares principaux axes piétonniers, vous trouverez toujours âme charitable pour vous guider. Et les petits commerces traditionnels, sont encore très présent et font jouïr la ville d'un certain charme.
Bien entendu, en tant que touriste faire les principales activités de la ville semble logique, ne pas hésiter à se visiter le fort à Stari Grad, se promener le long du Danube et pourquoi pas en contrebas du fort, se prélasser au jardin botanique, se balader dans les quartiers de Vracar avec la réplique de Sainte-Sophie: Saint Sava et promenade dans le quartier Savski Venac, entre résidences luxueuses, colline et forêt de Topcider, se faire un resto dans le petit montmatre (Skadarlija) en écoutant des musiciens jouer des chants traditionnels. Quand au Novi Beograd, pour notre part, nous n'en avons pas trouvé l'intérêt.
Noter également, pour les fêtards, la ville vit également la nuit, et pour le prix il y'a moyen de se faire plaisir!