Notre quatuor français est de retour avec un album surprenant "Magma" qui ne cesse de faire couler l'encre depuis le premier titre "Stranded" disponible à l'écoute.
Il est un fait que Gojira est un groupe qui a évolué, et qui dans cet album délaisse le bon vieux death dont la France pouvait se vanter d'avoir un groupe d'une telle prestance, à un album flirtant avec le doom. On peut aisément comprendre que les fans soient sous le choc, et qu'une nouvelle vague de fan arrive, n'ayant pas alors pas les mêmes attentes. En effet, il n'est peu étonnant de revisiter le public avec un tel changement.
Que pensez de l'album en lui-même? Il est facile, voire trop pour eux. On a été habitué à des prouesses techniques, des variations dans les riffs, des compositions recherchées, alambiquées pour certaines. Idem, on a été habitué à un mélange de riffs violents, mélangé à des passages mélodiques qui nous transcandaient. Si on reste dans l'esprit des précédents albums,  ne nous mentons pas, ici nous nous ennuyons.
Non seulement trop de passage lent, beaucoup d'intros interminables, parfois même impression d'entendre du Black Sabbath (comme sur le titre "Yellow Stone"). On a aussi des influences indus avec une imposante présence de voix synthétisées (rappel un peu les débuts de Pain), et dans certaines musiques sur des riffs comme "Pray".
J'ai conscience ce que je semble dépeindre de cet album se révèle négatif, mais oui j'ai aimé les premiers albums, et j'étais tombé amoureuse de l'Enfant Sauvage. Ce qui peut expliquer qu'au premier abord je ne suis pas très enclin à cette évolution auditive.
Cependant, en soi, dans son genre il n'est pas mauvais, il exploite bien le côté sombre des compositions. Mais venant d'un groupe lambda on pourrait le classer peut-être comme bon, venant de Gojira, on ne peut s'empêcher d'associer le paramètre groupe de Death Progressif, et il devient plus dur alors d'être objectif.
Pour les avoir vu en concert sur la dernière tournée, y'a quelques semaines à Pratteln en live c'est vraiment très prenant. J'ai adoré leur prestation encore une fois, et les derniers titres donnaient une profondeur au concert, en nous plongeant  dans une ambiance atmosphérique. Mais définitivement sur album, cette dimension n'est pas restranscrite!